Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Internetgalerie für Modern Kunst, direkt aus unseren Ateliers.

Artemis Irenäus von Baste und Philippe Morin. Hallo und herzlich willkommen bei die Koronen. Gerne stehen wir Ihnen für Fragen zur Verfügung. Die Koronen ist eine Internetgalerie, die sich auf zeitgenössische Kunst spezialisiert hat. Eine Internetgalerie hat zahlreiche Vorteile, die Sie als Kunstliebhaber für sich nutzen können. 

____________________________

Artemis Irenäus von Baste et Philippe Morin. Bonjour et bienvenue chez Les Koronin. Vous pouvez nous poser vos questions !!! Les Koronin est une galerie d'Internet qui s'est spécialisée dans l'art contemporain. Une galerie d'Internet a de nombreux avantages ouverts aux amateurs d’Art  et aux artistes plasticiens. 

Philippe Morin / Artemis Irenäus von Baste
Les Koronin, galerie en ligne art contemporain Paris
Du lundi au vendredi – 9h à 18h, hors jours fériés.

Online Galerie für Modern Kunst – Les Koronin Paris.
Von Montag bis Freitag 9h – 18 h außer an Feiertagen.

Publié par Artémis Irenaüs De Baste

Hajar Fekak, présidente du Club et BDE de la prépa art Koronin et actuellement étudiante à EICAR (l’Ecole des métiers du cinéma et de la télévision) est en cours de tournage pour son projet d’étudiant. Hajar recherchait un modèle vivant pour le tournage d’une courte scène : « ALIX est nue telle une apparition. Lovée en position de survie. Un klimt décoloré, avec des teintes très

soft. »

J’aime beaucoup me déguiser, porter des « cosplays », participer aux croquis déguisés à l’atelier et me mettre en avant. Comme j’ai dessiné des modèles vivants, hommes et femmes de tout âge et toute morphologie pendant deux ans et demi, le nu ne me dérangeait pas et était pour mon œil quelque chose de tout à fait normal. Voir est une chose, l’être en est une autre. C’est comme pour la vue, il y a un cap à franchir.

Etant une connaissance d’Hajar et prise d’un petit éclat de folie, je lui proposais ma candidature. Cela faisait des mois que je cherchais à relever le défi de poser nue pour des photos artistiques, me sentir belle dans mon corps et dans ma tête, mais également pour aider Hajar parce que cela me faisait plaisir de poser pour elle.

Le week-end de la deuxième semaine des vacances de février, Elle me donnait rendez-vous à son école à Saint-Denis pour des essais de lumières, ombrage et disposition avant de tourner la scène (la date n’est pas encore fixée). Dès mon arrivée je me suis sentie à l’aise. Delphine Sayen me maquille et me coiffe, le reste de l’équipe met en place la salle. Sont disposés un canapé recouvert d’un drap blanc ainsi que d’un léger doré, des projecteurs braqués dessus, un rail de traveling… un vrai plateau de tournage.

A la prépa art le Club fait poser Marie-Isabelle

Je me déshabille. Impression : rien à signaler. En fait je me sens à l’aise. Je me sens comme les modèles vivants qui prennent place sur l’estrade à l’atelier, prêts à entrer dans leur personnage.

Je m’allonge sur le canapé, Hajar dispose des fleurs séchées, les autres membres de l’équipe testent la distance d’éclairage, la couleur des filtres. Du vert ? Du bleu ? On retiendra une ambiance ocre presque dorée. Pierre agite une branche de laurier devant le projecteur. La directrice voulait que l’ombre des feuilles soit projetée sur mon corps de manière précise et que celle-ci soit de couleur verte sans altérer la lumière dorée.

Un travail fastidieux et difficile. Tous redoublent d’effort pour trouver le bon effet. Ils changent la disposition des projecteurs, des feuilles, du filtre vert… moi pendant ce temps-là je me sentais… comme une muse ! J’étais bien allongée, reposée sur le canapé, la lumière des projecteurs me réchauffant.

On recommence, mais cette fois Hajar me demande me mettre en position fœtale afin de reproduire l’image du tableau « la Danaée » de Klimt. Je ne bouge pas. Pierre essaie de bien placer sa branche de lauriers devant le projecteur. Pendant ce temps, un des garçons de l’équipe prend des photos tout au long des essais pour voir les effets que cela donnera à la caméra.

Les essais auront duré près de 3 heures. A la fin, tout le monde est content ! Prêts pour le tournage prochainement !

J’étais vraiment ravie d’avoir fait cette expérience. Je n’ai pas peur que d’autres personnes me voient nue quelques secondes dans un film. Beaucoup de femmes (mais aussi d’hommes pour ne pas les oublier) sont affichées nues dans les publicités, les films, les pièces de théâtre d’art contemporain, sans parler bien sûr des modèles vivants dont ils font leur métier…. Et surtout dans les tableaux classiques où le nu féminin est présenté tel une perle d’une rare pureté ou la représentation d’une divinité (ex : la naissance d’Aphrodite). J’ai hâte d’être au tournage et de renouveler l’expérience !

Je remercie au passage toute l’équipe pour leur patience et leur travail, le photographe pour ces superbes photos et Hajar pour m’avoir permis de vivre cette expérience exceptionnelle !

Marie-Isabelle Morin

Article envoyé à Artémis De Baste et relayé par ses soins.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article