Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Internetgalerie für Modern Kunst, direkt aus unseren Ateliers.

Artemis Irenäus von Baste und Philippe Morin. Hallo und herzlich willkommen bei die Koronen. Gerne stehen wir Ihnen für Fragen zur Verfügung. Die Koronen ist eine Internetgalerie, die sich auf zeitgenössische Kunst spezialisiert hat. Eine Internetgalerie hat zahlreiche Vorteile, die Sie als Kunstliebhaber für sich nutzen können. 

____________________________

Artemis Irenäus von Baste et Philippe Morin. Bonjour et bienvenue chez Les Koronin. Vous pouvez nous poser vos questions !!! Les Koronin est une galerie d'Internet qui s'est spécialisée dans l'art contemporain. Une galerie d'Internet a de nombreux avantages ouverts aux amateurs d’Art  et aux artistes plasticiens. 

Philippe Morin / Artemis Irenäus von Baste
Les Koronin, galerie en ligne art contemporain Paris
Du lundi au vendredi – 9h à 18h, hors jours fériés.

Online Galerie für Modern Kunst – Les Koronin Paris.
Von Montag bis Freitag 9h – 18 h außer an Feiertagen.

Publié par Prépa art Koronin

Cet article est reposté depuis Prépa art Koronin le Blog.

Hier soir la classe atelier prépa art – prépa ENSBA, prépa ENSAD, prépa ENSAPC, etc – était au vernissage de la biennale du dessin par l’ENSBA (école nationale supérieure des Beaux-arts de Paris), à la Cité Internationale des Arts, dans le quatrième arrondissement.

La visite de telles expositions, la participation de la classe de mise à niveau, de l’atelier prépa art – prépa ENSBA, prépa ENSAD, prépa ENSAPC – à ces vernissages fait partie intégrante de la pédagogie de Koronin. Nos étudiants peuvent y rencontrer les membres des grandes écoles – y compris les enseignants présents -, librement discuter avec eux & s’ouvrir ainsi de nouveaux champs de réflexions, de participations à divers projets en dehors de la classe prépa art & en complément de ses enseignements techniques pour la préparation aux concours des grandes écoles d’Art.

prépa art prépa ensba vernissage biennale du dessin
prépa art prépa ensba vernissage biennale du dessin

Biennale du dessin, Cité internationale des arts, Paris, 19 mars ‐ 12 avril 2014, Drawing Night vendredi 28 mars. Une manifestation organisée par les Beaux‐Arts de Paris. Commissaires de l'exposition: Emmanuelle Brugerolles, Gilgian Gelzer, Bernard Moninot :

« Cette première édition de la Biennale du dessin est le point de départ d’une manifestation que nous souhaitons, à l’image même du dessin, être en perpétuel devenir. « Faire, défaire, refaire» était la définition que donnait Giacometti du dessin au travail. Le projet que nous formulons se trouve en écho avec cette idée de l’œuvre infinie, conférant au dessin la possibilité d’être un espace et un temps d’expérience de pensée visuelle. En transformation constante, le dessin s’invente un territoire aux contours toujours mouvants et élargi, au‐delà même de ses marges. Les travaux sélectionnés, œuvres ou projets, attestent de la pérennité d’une pratique qui s’inscrit dans une longue tradition des Beaux‐Arts : ce médium démontre toutes ses capacités à redéfinir à chaque génération de nouveaux langage, allant des plus archaïques, traces, gestes, écriture, aux plus innovants, phénomènes, virtualité, etc, se déployant sur de multiples supports mais aussi dans l’espace. »

Le mot de Nicolas Bourriaud, directeur de l’ENSBA :

"L’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris semble particulièrement hantée par le dessin, comme si les fantômes d’Ingres ou de Matisse erraient toujours dans ses ateliers. Ces derniers figurent d’ailleurs dans nos collections, et ce n’est pas un hasard si celle consacrée au dessin est la seule qui n’a cessé de s’enrichir, même après la fin des Prix de Rome. Dans ce rapport vivant entre les Beaux-Arts de Paris et le dessin, on retrouve un double motif lié à l’enseignement académique : la présence du modèle vivant d’une part, et de l’autre, l’exercice de la reprise des maîtres anciens. Une « insensible continuité » étant l’essence d’une tradition vivante qui n’existe que d’être inconsciente, comme l’écrivait Paul Valéry, l’École a perpétué ce motif jusqu’à nos jours, en enrichissant ses collections et en maintenant l’exercice du dessin d’après modèle. »

PhM

Lire cet article dans le blog intérieur.

Les formations initiales de la prépa art Koronin sont reconnues par le rectorat de Paris.

prépa art prépa ensba vernissage biennale du dessin

Commenter cet article