Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Internetgalerie für Modern Kunst, direkt aus unseren Ateliers.

Artemis Irenäus von Baste und Philippe Morin. Hallo und herzlich willkommen bei die Koronen. Gerne stehen wir Ihnen für Fragen zur Verfügung. Die Koronen ist eine Internetgalerie, die sich auf zeitgenössische Kunst spezialisiert hat. Eine Internetgalerie hat zahlreiche Vorteile, die Sie als Kunstliebhaber für sich nutzen können. 

____________________________

Artemis Irenäus von Baste et Philippe Morin. Bonjour et bienvenue chez Les Koronin. Vous pouvez nous poser vos questions !!! Les Koronin est une galerie d'Internet qui s'est spécialisée dans l'art contemporain. Une galerie d'Internet a de nombreux avantages ouverts aux amateurs d’Art  et aux artistes plasticiens. 

Philippe Morin / Artemis Irenäus von Baste
Les Koronin, galerie en ligne art contemporain Paris
Du lundi au vendredi – 9h à 18h, hors jours fériés.

Online Galerie für Modern Kunst – Les Koronin Paris.
Von Montag bis Freitag 9h – 18 h außer an Feiertagen.

Publié par Artémis Irenäus de (von) Baste

Petite histoire d'Artémis Irenäus : A Paris (2)!!

J’étais arrivée à Paris alors que les pluies de printemps rendaient les piscines à ciel ouvert impraticables. Les arbres étaient cette couleur sèche de la fin de l’automne maintenant et mon appartement restait dénué de toute autre forme d’espèce intelligente que moi.
J’y vivais entre mes meubles envoyés par mon père et mes trouvailles parisiennes!!! J’avais mon tapis de laine rouge acheté à Chur quand j’avais douze ans et qui me plaisait tellement que mon plaisir d’être pieds nus s’en était développé un peu trop. Je devais faire attention tout le temps quand je portais mes déchets aux poubelles! Le monsieur de soixante-dix ans qui était mon voisin me disait quad il me voyait pieds nus sur les pavés : «Vous avez trouvé votre contentement. Inutile de vous inviter à prendre le thé pour vous divertir un peu, vous n’avez pas d’espace vide à remplir….»

Je craignais ma boîte aux lettres. J’y recevais ces lettres d’un jeune homme de la prépa qui m’écrivait pour me narrer comment mon regard couleur châtaigne et ma crinière dorée lui donnaient envie de connaître mieux mon génôme. Certains garçons pensent que coucher avec une fille de bonne famille est égal à la laver d’une tare congénitale. Et gagner une bataille décisive de la lutte des classes. L’un de ces garçons du pensionnat d’Estavayer comparait ma chevelure à une «meule de foin». Ce qui est une allusion sexuelle très vulgaire dans le dictionnaire vaudois à propos du corps de la femme.

Je prenais le temps de parcourir Paris même par temps froid. C’était Noël bientôt, le marché sur les Champs. Et les oiseaux sur la Seine, la vie et ses merveilles y compris dans les couleurs ternes de la capitale. Je dessinais. J’amusais les gens qui regardaient cette bourgeoise en fourrure et chapeau à bord large dessiner les oiseaux au quai Lobau. Ces oiseaux qui ne partaient pas vers le sud l’hiver venu
Aucun oiseau ne dit à un autre : « je ne partirai pas au sud parce que cette fille me donne des friandises!!». Il est difficile d’expliquer au gens pourquoi on ne dessine pas pour exposer systématiquement. Je dessinais des oiseaux pour apprendre, je portais mon manteau blanc parce que la Seine dégage beaucoup d’humidité glacée et mon chapeau pour ne pas fatiguer mes yeux avec la lumière. Les oiseaux se moquaient que je les dessine. Ils sont là toujours dans Paris.

Je vous souhaite un Noël heureux. Je pose demain avec Isabelle pour une peinture de Philippe. Voyage privé. Le mot prend son sens à l’instant. Mais je pense à vous.

«Fröhliche Weihnacht überall!
Tönet durch die Lüfte froher Schall.
Weihnachtston, Weihnachtsbaum,Weihnachtsduft in jedem Raum.
Fröhliche Weihnacht überall, Tönet durch die Lüfte froher Schall.
Licht auf dunklem Wege, unser Licht bist du; denn du führst, die dir vertrau'n,
Ein zu sel'ger Ruh'….»

Liebe Grüße einstweilen!

Artémis Irenäus

Commenter cet article