Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Internetgalerie für Modern Kunst, direkt aus unseren Ateliers.

Artemis Irenäus von Baste und Philippe Morin. Hallo und herzlich willkommen bei die Koronen. Gerne stehen wir Ihnen für Fragen zur Verfügung. Die Koronen ist eine Internetgalerie, die sich auf zeitgenössische Kunst spezialisiert hat. Eine Internetgalerie hat zahlreiche Vorteile, die Sie als Kunstliebhaber für sich nutzen können. 

____________________________

Artemis Irenäus von Baste et Philippe Morin. Bonjour et bienvenue chez Les Koronin. Vous pouvez nous poser vos questions !!! Les Koronin est une galerie d'Internet qui s'est spécialisée dans l'art contemporain. Une galerie d'Internet a de nombreux avantages ouverts aux amateurs d’Art  et aux artistes plasticiens. 

Philippe Morin / Artemis Irenäus von Baste
Les Koronin, galerie en ligne art contemporain Paris
Du lundi au vendredi – 9h à 18h, hors jours fériés.

Online Galerie für Modern Kunst – Les Koronin Paris.
Von Montag bis Freitag 9h – 18 h außer an Feiertagen.

Publié par Artemis Irenäus Von Baste

J’aimais éclairer mes fenêtres avec mes bougies le soir. Mes bougies étaient très belles. Les flammes se savent belles. Mais elles savent que leur chaleur s’éteindra avec le temps aussi. Leur brillance consume l’air.
On dit que l’amour dure trois ans. Quelle personne dit cela ? Je continuais à recevoir les lettres de cet étudiant de ma classe prépa. Elles permettaient à mon soupirant de passer le digicode jusqu’à ma cour avec ses mots. Non pas pour me montrer qu’il m’aimait. Un homme qui vous aime n’attend pas que vous lisiez ses lettres: il cultive l’image qu’il se fait de vous. Trop d’hommes possèdent cette singularité d’utiliser les mots comme il ne faut pas. Ces mots; les mêmes pour entrer dans vos draps puis pour les quitter. C’est le pas en arrière qui compte pour eux une fois que vous vous rendez compte de la médiocrité de leurs réponses à vos questions.

Je croisais beaucoup de miroirs qui me connaissaient trop. Ils me mentaient avec la facilité des surfaces lisses qui vous montrent vos vingt ans. Mais vous murmurent : «je sais quelque chose sur toi que l’homme que tu attends ignore Artémis Irenäus…. Cet homme aurait le visage qu’un homme à pour une femme quand il s’en va loin d’elle s’il apprenait ce secret. Tu ne saurais pas s’il resterait un peu auprès de toi ou choisirait de te laisser si longtemps que ce serait pour toujours, Artémis Irenäus….»
Je voyais des gens qui n’étaient pas mes amis. Ils n’avaient aucun égard pour moi autre qu’éviter me tuer par maladresse. Un homme me disait qu’il aimait mes yeux. Mais il ne remarquait pas leur façon de voir.

Il y avait une psyché près de mon fauteuil et ma table d’écritures.
Je me dressais devant. Je me voyais en pieds. Le visage de mon ange gardien s’y grava.
Ce miroir me mentirait sur mon âge peut-être. Il ne pourrait plus me murmurer qu’il était le dépositaire d’un secret qui me vaudrait la solitude.
Les larmes inondèrent mes joues.
«Tu pleures Arty!»
Je répondais avec mes mots entrecoupés : «je ne pleurs pas je ris !!! Je me ris des miroirs qui se trompaient. Parce que je sais que je ne serai jamais seule!!!!»

Artémis Irenäus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article