Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Internetgalerie für Modern Kunst, direkt aus unseren Ateliers.

Artemis Irenäus von Baste und Philippe Morin. Hallo und herzlich willkommen bei die Koronen. Gerne stehen wir Ihnen für Fragen zur Verfügung. Die Koronen ist eine Internetgalerie, die sich auf zeitgenössische Kunst spezialisiert hat. Eine Internetgalerie hat zahlreiche Vorteile, die Sie als Kunstliebhaber für sich nutzen können. 

____________________________

Artemis Irenäus von Baste et Philippe Morin. Bonjour et bienvenue chez Les Koronin. Vous pouvez nous poser vos questions !!! Les Koronin est une galerie d'Internet qui s'est spécialisée dans l'art contemporain. Une galerie d'Internet a de nombreux avantages ouverts aux amateurs d’Art  et aux artistes plasticiens. 

Philippe Morin / Artemis Irenäus von Baste
Les Koronin, galerie en ligne art contemporain Paris
Du lundi au vendredi – 9h à 18h, hors jours fériés.

Online Galerie für Modern Kunst – Les Koronin Paris.
Von Montag bis Freitag 9h – 18 h außer an Feiertagen.

Publié par Artemis Irenäus Von Baste

Eté 2004. Chur.

Eté 2004. Chur.
Ma mère me tenait un chantage pour mes études supérieures (vous vous souvenez). Elle maniait la mathématique du sentiment pour me distiller son éducation au gramme près et me maintenir dans l’attente d’un peu d’amour de sa part. Mon père m’emmenait à une soirée mondaine. Il me disait:«Tu sais qu’on y rencontre des femmes dont la coquetterie révèle leur savoir qu’une carrière grande est une servitude grande. Le fond de leurs ambitions aussi. Ton élégance devra révéler le charme d’une jeune femme restant elle-même d’abord.». Il ajoutait:«Tu éviteras de rire trop quand même. Tu ris comme un chat crie sous le poids d’un camion de neuf tonnes qui lui roule dessus!».
Une esthéticienne venait me maquiller à domicile pendant que Frau Fankhauser apprêtait ma robe de bal. Elles ornaient ma chevelure et ma gorge d’une parure portée par la baronne von Baste en titre. Elle appartenait à ma mère avant le divorce d’avec mon père. Notre famille la possédait depuis l’époque de la maison de Wittelsbach sous Maximilian Joseph von Bayern (Bavière sous Napoléon 1er). Un bijou peut être sensuel quand il semble vous souffler une brise fraîche sur votre peau. Comme la caresse de la main d’une maman. Un câlin venu enfin après des années de fils barbelés.
Mon père m’emmenait à la soirée par la Reichsgasse puis la Hofstrasse à son bras.
Le salon de réception résonnait de la mélodie d’un piano utilisé avec raffinement. La maîtresse de cérémonie me recevait. Elle me regardait sans me regarder. Mon visage ne l’intéressait pas. Elle caressait ma coiffure puis ma gorge des yeux. Ma gorge, ma coiffure, ma gorge; ma coiffure.
Elle me dit:« Vous possédez un entregent indéniable! Vous obtiendrez votre Master en Relations Internationales. Votre mère fera de vous l’épouse digne d’un diplomate alors».
-«Pardonnez-moi Madame. Je pars étudier l’Art de la peinture à Paris.».
Ses yeux agrippaient mon collier. Elle n’en cillait plus.
-«Oui…. Oui…. L’ambassade de la Confédération est dans l’hôtel du baron de Besenval de Brünstatt. Nous vous y trouverons une place comme attachée culturelle….».
-«Je ne souhaite vous déplaire madame mais je vais préparer le concours d’entrée de l’école des beaux-arts. Je deviendrai artiste peintre.». Je lui narrais ma rencontre avec mon peintre français à Estavayer Le Lac. Notre banc dans le parc de Lady’s Manor…. Les interdits que j’enfreignais pour venir le regarder peindre.
-«Oui…. Oui…. Mais qu’est ce qu’un peintre français faisait chez nous? (elle mettait un doigt sur mon collier). Vous avez un…. une robe merveilleuse mademoiselle von Baste. Je la porterais volontiers.
-«Je n’ai pas votre corps Madame. Les coutures de ma robe ne lui résisteraient pas.»

Wie ist die Welt so stille,
Und in der Dämmrung Hülle
So traulich und so hold!
Als eine stille Kammer,
Wo ihr des Tages Jammer
Verschlafen und vergessen sollt....

Artémis Irenäus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article