Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Internetgalerie für Modern Kunst, direkt aus unseren Ateliers.

Artemis Irenäus von Baste und Philippe Morin. Hallo und herzlich willkommen bei die Koronen. Gerne stehen wir Ihnen für Fragen zur Verfügung. Die Koronen ist eine Internetgalerie, die sich auf zeitgenössische Kunst spezialisiert hat. Eine Internetgalerie hat zahlreiche Vorteile, die Sie als Kunstliebhaber für sich nutzen können. 

____________________________

Artemis Irenäus von Baste et Philippe Morin. Bonjour et bienvenue chez Les Koronin. Vous pouvez nous poser vos questions !!! Les Koronin est une galerie d'Internet qui s'est spécialisée dans l'art contemporain. Une galerie d'Internet a de nombreux avantages ouverts aux amateurs d’Art  et aux artistes plasticiens. 

Philippe Morin / Artemis Irenäus von Baste
Les Koronin, galerie en ligne art contemporain Paris
Du lundi au vendredi – 9h à 18h, hors jours fériés.

Online Galerie für Modern Kunst – Les Koronin Paris.
Von Montag bis Freitag 9h – 18 h außer an Feiertagen.

Publié par Hajar Fekak

Mercredi 16 janvier, un film sur la clinique psychiatrique de La borde était projeté dans une salle des beaux-arts de Paris.
On a tous une vision particulière de la clinique psychiatrique, du lieu, établie sur des idées véhiculées par le cinéma ou autre. Entre une critique sociétale et les déboires humains, ici le genre, si on peut appeler ça comme ça, était remanié.
Dans ce film des gens discutaient, s’appropriaient même la caméra. Presque comme un confessoir, ils nous parlaient d’eux, de tout, de rien. Enfin en tant que spectateurs, nous ne faisions même plus la différence entre le moniteur, les personnes travaillant dans la clinique et les internés. Des échanges « unilatéraux » montés, avec une vue en plan large sur le parc cernant la clinique au crépuscule, accentuant l’ambiance de solitude poignante émanant des conversations.
La caméra « personnifiée » devenant la personne avec qui ils discutent, les regarde plus intiment sans porter de jugement, à travers son œil électronique.
Cette captation « personnelle » fait non par une personne externe, mais par un pensionnaire de La borde, redonne une autre dimension au film, qui frôle le documentaire dans sa réalisation.
Les normes de représentations en sont transfigurées, c’est juste simple, vivant, Réel.
En y repensant, on est prêt à remettre en question toutes les démarches conceptuelles de l’art « réfléchi » qu’on nous rabâche aujourd’hui. Qu’est-ce qui fait qu’on s’arrête devant une œuvre ou pas ? Doit-on mener une théorie plus hermétique qu’autre chose pour mener à bien son œuvre ?
Ou se doit-on de toucher l’autre, sans fioritures, sans complaisance, sans abuser de son temps d’attention, le toucher simplement mais vivement.

 


hajar-fekak-koronin.jpg  Fekak Hajar

Commenter cet article